Moto Club du Loup-Garou : site officiel du club de motocyclisme de LEZAY - clubeo

Communiqué FFM: Championnat de France d'Enduro

16 juillet 2018 - 21:11

MOIRANS-EN-MONTAGNE (39) – LE RENDEZ-VOUS JURASSIEN

 

Le week-end prochain, le Championnat de France d’ Enduro 24MX va mettre le cap à l’ Est pour élire domicile dans le Jura, à Moirans-En-Montagne. Cette petite commune de Bourgogne-Franche-Comté, située à seulement quelques kilomètres de la frontière suisse, accueillera la 4ème épreuve de la saison.

Cette épreuve sera organisée par le Moto Club Moirans-En-Montagne, une équipe qui avait déjà mis sur pied cet évènement en 2015. La bande de passionnés réunis autour de Dominique Rosselet, le président du moto-club, proposera une nouvelle fois une recette qui avait été très appréciée : « Comme en 2015, nous avons opté pour une solution très confortable pour les assistances et les spectateurs. Les 3 spéciales seront réunis sur un même site où les spectateurs pourront garer leur véhicule et suivre l’intégralité de la course sans avoir à se déplacer. Tout sera accessible à pied, en quelques minutes, et il y aura bien entendu de quoi se restaurer ».

Les pilotes seront eux-aussi choyés, ils auront la chance de rouler sur un parcours magnifique ponctué de panoramas exceptionnels avec en toile de fond le lac de Vouglan et la ville de Moirans. 

Le profil du parcours : (Elite : 3 tours / Nationaux : 2 tours)

Départ – Paddock A – Moirans (GPS – 46°26’059′ N / 5°43’283 E)

Spéciale 1 – La chevrerie (GPS – 46°27’770′ N / 5°46’331 E ) : Spéciale en ligne, principalement en sous-bois, alternant portions techniques et rapides. Durée estimée : 7 minutes

CH1 –Paddock – Moirans – (GPS – 46°26’059′ N / 5°43’283 E)

Spéciale 2 – La chevrerie – (GPS – 46°27’770′ N / 5°46’331 E) : Spéciale typée extrême, avec un passage en sous-bois et dans une carrière. Durée estimée : 5 minutes

Spéciale 3 – La chevrerie – (GPS – 46°27’770′ N / 5°46’331 E): Spéciale banderolée, dans un grand champ vallonné – Durée estimée : 6 minutes

Retour paddock 

 

 

Catégorie E1 :

Chez les E1, Julien Gauthier (Yamaha B2R) a pris une belle avance en tête du championnat. Avec ses 5 victoires consécutives, il a accumulé plus de 20 points d’avance sur Jérémy Miroir (Husqvarna), second. Une avance qui lui offre un joker très précieux dans une compétition de sport mécanique. Cependant, il ne devra pas s’endormir car les pilotes de la nouvelle génération que sont Jérémy Miroir ou Thomas Dubost (KTM) ont les dents longues et vont tout faire pour le bousculer et accéder au sommet si convoité de la boite.

 

Catégorie E2 :

Comme à chaque course depuis le début de la saison, les inséparables Mathias Bellino (Honda-Red Moto) et Loïc Larrieu (Yamaha – Outsiders) vont se retrouver sous l’arche de départ dans une position de co-leader de leur catégorie E2. Une égalité parfaite entretenue par une émulation incroyable entre ces 2 pilotes qui comptent parmi les meilleurs au monde, et qui sont encore capables d’élever leur niveau et d’offrir à chaque jour de course une remarquable démonstration de pilotage à tous les observateurs. .

La lutte pour les accessits devrait opposer Antoine Basset (GasGas) à Pierre Vissac (Beta). Ce dernier a signé deux podiums à Saint-Agrève et est remonté à seulement 2 points de l’ardéchois et de sa 3ème place au provisoire. 

Catégorie E3 :

A l’image de Julien Gauthier en E1, Christophe Nambotin (GasGas) a lui aussi cumulé assez de points pour avoir droit à un joker dans cette catégorie des grosses cylindrées. Il en est en effet le leader avec 20 points d’avance sur le basque Anthony Geslin (Beta) et on voit mal comment cette suprématie pourrait lui être contestée, tant le normand domine cette saison. Troisième homme chez les E3, l’autre pilote normand, à la tête de sa propre structure, Romain Dumontier (Yamaha – Dumontier Racing) aura pour objectif de refaire son retard sur Geslin et se rapprocher du second rang du provisoire. 

 

Catégorie Junior :

Antoine Magain (KTM) mène toujours la catégorie Junior E1, mais a vu revenir sur lui Théo Espinasse lors de la dernière épreuve. Les deux hommes nous ont habitué à de spectaculaires passes d’arme à grands coups de chronos affolants. La course à venir ne devrait pas déroger à la règle et augure encore d’un magnifique duel. 

Du coté des Juniors E2, Hugo Blanjoue (KTM) mène la danse dans une position de leader très confortable. Cumulant 19 points d’avance, on sait qu’il sera difficile pour son concurrent direct, le pilote TM Léo Le Quéré, d’envisager  une remontée à la régulière. Cependant, on sait le breton tenace et il fera tout pour réitérer la victoire qu’il avait emporté à Chemillé.

En Junior E3, Valérian Debaud (Husqvarna) a fait un gros travail lors de la dernière course à Saint-Agrêve. Avec deux victoires, il était alors revenu en tête du provisoire à égalité de points avec le pilote de la Sherco Academy David Abgrall. Ils s’élanceront cote-à-cote de l’arche de départ samedi le couteau entre les dents pour une course qui s’annonce sous haute pression.

 

Catégorie féminine :

Justine Martel (KTM) est la sensation de cette saison dans la catégorie féminine. La jeune sociétaire du MCL ne compte qu’une seule fausse note cette année, une seconde place obtenue à Chemillé. Hormis cet écart tout relatif, elle s’est imposé comme la patronne en remportant avec autorité toutes ses courses et est en bonne voie pour l’obtention d’un tout premier titre. Cependant, elle devra continuer à se méfier de Juliette Berrez (Yamaha). Elle est la plus expérimentée du peloton féminin et ne manquera pas de saisir la moindre opportunité de reprendre une première place qu’elle connait bien, si l’occasion se présente.  

Constructeur :

La catégorie constructeur a connu des rebondissement lors de la dernière épreuve en Ardèche. GasGas, qui menait jusque là tranquillement, a vu le constructeur aux diapasons Yamaha revenir aux avant-postes, pour ne plus compter que 6 points de retard sur eux. Ces deux-là ont suffisamment d’avance sur le 3ème du provisoire, BETA, pour être à l’abri d’un retour de leur part, mais devront tout mettre en œuvre pour aller chercher l’un des titres les plus convoités du championnat.

Encore beaucoup de suspense au programme de cette quatrième et avant-dernière épreuve du Championnat de France d’ Enduro 24MX. Pour ceux qui ne seront pas dans le Jura, aux abords des spéciales samedi prochain, gardez le contact et connectez-vous dès samedi matin 8h30 sur le live www.enduro-france.fr et la page facebook Enduro-France.

Commentaires

oct.
15:00
Le Loup-Garou 79120 LEZAY
oct.