Moto Club du Loup-Garou : site officiel du club de motocyclisme de LEZAY - clubeo

Communiqué FFM: Championnat de France d'Enduro

5 mai 2018 - 11:14

CHEMILLÉ-SUR-INDROIS (37) - CAP AU CENTRE

Il y a tout juste deux ans, le jeune Enduro Club des Pyramides réussissait à ramener le Championnat de France d’ Enduro 24MX dans une région Centre Val de Loire qui ne l’avait pas accueilli depuis 43 ans. Un événement, qui, malgré la très grande qualité de son organisation, avait vu sa conclusion gâchée par une météo désastreuse, qui avait conduit à l’arrêt prématuré de la course.

Visiblement, la tournure qu’ont pris les événements ce jour là n’a pas découragé l’équipe de passionnés que sont les bénévoles du club, qui se sont à nouveau retroussé les manches afin de pouvoir organiser, dans une semaine, toujours au cœur de la commune de Chemillé-sur-Indrois, la seconde épreuve du championnat. Les pilotes y découvriront une toute nouvelle spéciale sur la commune de Beaumont-village, et un tracé dont les portions les plus remarquables n’avaient pas été empruntées en 2016, et qui seront, de fait, inédites.

 

Le profil du parcours : (Elite : 3 tours / Nationaux : 2 tours)

Heure du premier départ : 8h30

Départ – Paddock A/B – Chemillé (GPS – 47.159958 N / 1,161868 E )

Spéciale 1 « CERFRANCE« (GPS – Départ  47.16275 N, 1.16925 E Arrivée 47.17294N, 1.17296E): CHEMILLE-SUR-INDROIS – Spéciale en ligne alternant sous-bois et prairie –– Durée estimée : 5 min.

CH1 –Ravitaillement  Paddock A/B/C – Chemillé (GPS – 47.159958 N / 1,161868 E )

Spéciale 2 Ets LOISEAU– (GPS – 47.1839N, 1.21006E) : Beaumont village – Spéciale banderolée –  Prairie . Durée estimée : 5 min.

Spéciale 3SARL COCHET – (GPS – Départ 47,160924 N / 1,188509 E) : BEAUMONT – Spéciale typée extrême avec obstacles artificiels et naturels – Durée estimée : 7 min.

CH2 - retour paddock -Ravitaillement

 

 

Catégorie E1 :

Il s’en est passé des choses depuis l’ouverture du championnat à Privas.Et malheureusement, les nouvelles ne sont pas bonnes pour la catégorie E1 qui voit deux de ses pilotes majeurs rejoindre l’infirmerie. Le leader Jérémy Tarroux (Sherco) et Romain Boucardey (Yamaha-B2R) qui avait signé une première journée exceptionnelle, ont tous deux chuté à l’entrainement et se sont blessés sérieusement au dos. Des blessures qui les tiendront loin des banderoles pour quelques mois. Une situation qui va bouleverser le championnat dans cette catégorie E1 qui reste malgré tout plus que jamais ouverte. Ils sont nombreux à nourrir des ambitions de titre. Le premier d’entre eux, Julien Gauthier (Yamaha B2R), va devoir se méfier des jeunes tels que Jérémy Miroir (Husqvarna) et Thomas Dubost (KTM), ou de pilotes plus expérimentés à l’image de Jérémy Joly (Yamaha-Outsiders).

 

Catégorie E2 :

La catégorie des mid-sizes devrait nous plonger dans l’épisode 2 de l’affrontement entre les deux pilotes du sud, Loïc Larrieu (Yamaha Outsiders) et Mathias Bellino (Honda- Red Moto). Ces deux là se sont rendus coup pour coup lors de l’épreuve d’ouverture à Privas et affichent des compteurs de points strictement identiques, une situation qui promet beaucoup d’animation. Attention également à Antoine Basset (GasGas). Dans un bon jour, l’ardéchois, actuel 3ème du classement, pourrait venir perturber la domination de ses concurrents et se faire une place au sommet du podium. Il en est de même pour les auvergnats Emmanuel Albepart (Yamaha-B2R) et Pierre Vissac (Beta).

 

Catégorie E3 :

L’ouverture du championnat dans la catégorie E3 n’a pas réservé beaucoup de surprise. Comme on pouvait s’y attendre, Christophe Nambotin (GasGas) a tout de suite pris les commandes d’un championnat qu’il connait parfaitement et dont on imagine mal qu’il puisse lui échapper, tant le normand domine sa catégorie. Attention tout de même, le déroulement de la saison passée a démontré que la moindre petite erreur pouvait avoir de lourdes conséquences, d’autant qu’il y a derrière le chef de file de sacrés clients, les actuels second et 3ème du provisoire, Anthony Geslin (Beta) et Romain Dumontier (Yamaha).

 

Catégorie Junior :

On en a pris l’habitude les années précédentes, la catégorie Junior est une catégorie imprévisible dans laquelle les leaders ne cessent de changer, et ce début de saison ne semble pas déroger à la règle. 

Du cotés des Juniors E1, le jeune pilote KTM Antoine Magain a pris le commandement suite à l’abandon sur problème mécanique de Théo Espinasse (Sherco), qui aura vraisemblablement soif de revanche à Chemillé. Derrière Magain, ils sont 4 pilotes à se tenir en seulement 4 points.

La catégorie Junior E2 est solidement dominée par le pilote officiel KTM Hugo Blanjoue qui s’est imposé à 2 reprises à Privas. Une domination qui lui avait été contestée par le jeune pilote breton Léo Le Quéré. Le pilote TM, contraint à jeter l’éponge lors de la première journée, s’élancera à Chemillé le couteau entre les dents et sera un sérieux candidat à la victoire.

En Junior E3, on assiste à un duel de choc entre David Abgrall et Valérian Debaud, respectivement pilotes officiels des teams Sherco academy et Husqvarna, ces 2 pilotes cohabitent en tête du classement provisoire avec une égalité de points parfaite et n’ont pas un tempérament à se faire des cadeaux, cela promet de belles bagarres.

 

Catégorie féminine :

Chez les filles, en l’absence de la championne en titre Jessica Gardiner et de Samantha Tichet, c’est la talentueuse pilote du Moto Club Lozérien Justine Martel (KTM) qui a su mettre en œuvre tout ce qu’il fallait pour s’imposer à Privas et prendre la tête du championnat. Dans sa roue, Juliette Berrez (Yamaha) devra faire parler son expérience à Chemillé pour ne pas laisser filer sa concurrente. Il faudra surveiller également Elodie Chaplot (Sherco Academy) qui, suite à ses deux beaux résultats ardéchois, a pris goût aux podiums. 

Constructeur :

La marque catalane GasGas fêtait en Ardèche son retour sur le championnat de France d’ Enduro et s’offrait pour l’occasion une double victoire qui lui permettait de prendre le leadership de cette catégorie tant convoitée du constructeur. Christophe Nambotin et Antoine Basset, les artisans de ce bon résultat, devront réitérer leurs performances s’il veulent résister aux assauts des pilotes Yamaha, Honda ou encore Sherco à quelques longueurs seulement. A ce stade du championnat, tout est encore possible, et les teams officiels  TM, KTM, BETA et Husqvarna sont tous en mesure de jouer la gagne et de viser un titre en fin de saison.

Ne ratez rien de cette seconde épreuve du Championnat de France d’ Enduro 24MX, en vous connectant dès Samedi matin 8h30 sur le live www.enduro-france.fr et en suivant l’actu, les lives videos, les photos et dernières news sur la page facebook Enduro-France.

Commentaires

déc.
déc.
15:00
Le Loup-Garou 79120 LEZAY

Aucun événement sportif

Contribuez au site de votre club !

 Devenir membre