Moto Club du Loup-Garou : site officiel du club de motocyclisme de LEZAY - clubeo

Communiqué FFM: Coupe de France Promosport

4 juin 2018 - 16:41

GLISSE ET DÉRAPAGE SUR 

LE CIRCUIT DE CROIX-EN-TERNOIS

Ce week-end du 2 et 3 juin, le circuit de Croix-en-Ternois (62) a été gâté par la météo pour les Coupes de France Promosport. Organisée par l’ASM Croix-en-Ternois et chapeautée par la Fédération Française de Motocyclisme, cette 3ème étape de la saison s’est déroulée sous un soleil radieux pour le plus grand plaisir des pilotes et des spectateurs.

 

PROMOSPORT 1000 : LA POLE ET LA COURSE POUR FONTANELLE 

Déjà très à l’aise et particulièrement rapide pendant les essais chronométrés, l’auteur de la pole position Benjamin FONTANELLE (Yamaha) prend un très bon départ mais Johan NIGON (Yamaha) lui subtilise le holeshot pour quelques centimètres. Gaëtan GOUGET (Honda), Florent TOURNE (Yamaha), Billy CORNUT (Yamaha), William HERBILLON (Yamaha), Antoine THOUZET (Kawasaki) et Anthony ALIERN (Kawasaki) emboitent le pas des leaders.

Après seulement quelques tours, FONTANELLE prend le meilleur sur NIGON et le pilote de la Yamaha n°10 s’échappe littéralement sans que ces concurrents ne parviennent à le suivre. La hiérarchie est mouvante dans les premiers tours tant les passes d’armes sont nombreuses. TOURNE, CORNUT et HERBILLON imitent le leader et relèguent NIGON au 5ème rang. 

Après avoir signé un bon début de course, THOUZET part à la faute et est contraint à l’abandon. De son côté, GOUGET se manque au freinage et rétrograde dans le classement tout comme ALIERN.

La course offre un spectacle d’une rare intensité où les rebondissements ne cessent de faire vrombir le public ternois ! Une fois en tête, plus personne n’a été en mesure de contrer un FONTANELLE au pilotage propre et efficace qui s’impose sans discussion possible. CORNUT retrouve sa forme des grands jours et prend la seconde place après avoir lancé son offensive sur TOURNE, 3ème.  HERBILLON et NIGON complète le top 5 des grosses cylindrées. 

Revenu à 2 secondes de NIGON à quelques tours du drapeau à damiers, Arnaud CURTOLO se contente de la 6ème place sans avoir eu le temps de pouvoir tenter quelque chose sur NIGON. 

Billy CORNUT (61 points) reprend la tête du classement provisoire pour 3 petits points devant NIGON (58 points) et Florent TOURNE (49 points).

 

PROMOSPORT 600 

COURSE 1 : FITTE MALHEUREUX, NAGORSKI VICTORIEUX

Le favori de la catégorie, Thibaut NAGORSKI (Suzuki), répond présent à l’appel de l’asphalte ternois en réalisant la meilleure envolée devant Ludovic RIZZA (Yamaha) et Clément FITTE (Yamaha). Le débat est néanmoins suspendu dès le deuxième tour de course en raison de la chute d’un pilote. 

Les hostilités reprennent quelques minutes plus tard, NAGORSKI s’extrait une nouvelle fois en tête devant Clément FITTE (Yamaha) qui prend, cette fois-ci, le meilleur sur Ludovic RIZZA (Yamaha). Les écarts se creusent timidement pendant que Tanguy ZAEPFEL s’accroche en 4ème position devant Gaëtan MATERN (Kawasaki), Paul Alexandre MAZOT (Yamaha), Thibaud DOUTRE (Yamaha) et Florian PELEGRIN (Yamaha). 

Aux avant-postes, RIZZA est isolé en troisième position et n’est pas en mesure de suivre le rythme effréné des 2 leaders. Le public assiste à un duel sous tension pour la victoire finale. FITTE est littéralement collé à NAGORSKI mais n’arrive pas à trouver l’ouverture. Revenu comme un boulet de canon depuis la 7ème place au 1er tour, DOUTRE fait parler la poudre et intègre le top 5 tout près de ZAEPFEL.

Au 20ème tour, FITTE et ZAEPFEL partent à la faute chacun de leur côté et entrainent un drapeau rouge, la course est alors interrompue par la Direction de Course. La victoire revient donc à NAGORSKI devant RIZZA et DOUTRE. Un peu plus loin derrière, les positions sont restées fixes avec MATERN, 4ème, MAZOT, 5ème et PELEGRIN, 6ème.

COURSE 2 : NAGORSKI DOUBLE LA MISE

L’exercice du départ semble maitrisé pour Thibaut NAGORSKI qui réussit une nouvelle fois la meilleure sortie de grille ! Le pilote de la Suzuki n°68 ne se fait pas attendre et donne le ton dès le début de course.

Déjà relégué à près de 3 secondes après 4 tours, Ludovic RIZZA (Yamaha) siège au second rang pendant que Tanguy ZAEPFEL (Yamaha) le poursuit en 3ème position. Malheureusement ZAEPFEL est au ralenti suite à un ennui mécanique et est contraint de jeter l’éponge. Gaëtan MATERN (Kawasaki) en profite pour intégrer le top 3 devant Paul Alexandre MAZOT (Yamaha), Vincent GAUTHEREAU (Kawasaki), Thibaud DOUTRE (Yamaha) et Jordan PARMENT (Kawasaki). Revenu depuis la 9ème place, le soleil sourit à DOUTRE qui met les bouchées doubles et se retrouve 4ème, est-il capable d’aller chercher son second podium du week-end ?

La réponse est oui ! Et il se permet même d’aller chercher la deuxième place après avoir trouvé l’ouverture en milieu de course sur MATERN, 4ème, puis RIZZA, 3ème. NAGORSKI, intouchable, s’impose à nouveau chez les « mid-sizes » !

De son côté, MAZOT est contraint à l’abandon en milieu de course. PARMENT, quant à lui, en profite pour fermer la marche du top 5 après avoir devancé son concurrent GAUTHEREAU, 6ème

Au classement provisoire, Thibaut NAGORSKI prend l’ascendant avec 135 points. Il dispose d’une avance confortable sur Ludovic RIZZA, 86 points, et Thibaud DOUTRE, 79 points.

 

PROMO 500 CUP  

COURSE 1 : TRUEB SECOUÉ MAIS TOUJOURS PREMIER

La Honda bleue et jaune de Samuel TRUEB a l’habitude de pointer sa roue avant en première position à l’abord du premier virage et l’épreuve de Croix-en-Ternois ne fait pas exception à la règle ! Lucas MEUNIER (Honda) prend l’aspiration derrière TRUEB sans le lâcher d’une semelle. Les 2 pilotes creusent très rapidement l’écart sur leurs concurrents. 

À plusieurs secondes du duo de tête, un groupe de 5 pilotes composé de Benoit TRICHARD (Honda), Baptiste ESTADIEU (Honda), Baptiste VAUCHER (Honda), Johan WANG-CHANG (Honda) et Pierre VOLPATTI (Honda) se forme sans pouvoir suivre la cadence des leaders. 

Coup de théâtre au 15ème tour ! En voulant doubler un pilote retardataire, TRUEB force sur les freins, il perd l’avant et entraine MEUNIER dans son erreur. Les 2 pilotes perdent de précieuses secondes et se retrouvent dans le paquet, tout est à refaire ! 

En grand patron, TRUEB se ressaisit et double un à un ses adversaires pour aller chercher la première place, un comportement qui devient maintenant presque habituel depuis le début de saison : cinquième victoire de rang pour le pilote au dossard n°34 ! ESTADIEU et TRICHARD profitent des déboires de MEUNIER pour se placer respectivement 2ème et 3ème au détriment de ce dernier qui se classe 10ème. VOLPATTI termine au pied du podium juste devant BARNIER. VAUCHER, pourtant 4ème en début de course, perd du terrain sur ses adversaires au fil des tours et finit 6ème.

Mauvaise nouvelle pour WANG-CHANG qui termine 5ème mais se voit disqualifié pour moto non conforme.

COURSE 2 : TRUEB FAIT PARLER L’EXPERIENCE 

Lucas MEUNIER (Honda) ne tire pas profit de sa première place sur la grille de départ, le poleman se retrouve derrière Samuel TRUEB (Honda) dès le premier virage et tente de suivre le rythme imposé par le leader du classement provisoire.

Personne n’arrive réellement à pendre de l’air et les écarts sont restreints dans les premiers tours. La bonne surprise vient de William ZIMMERMAN (Honda) qui est sur les talons de MEUNIER. Un véritable ballet à trois tient alors le public en haleine sous le soleil de Croix-en-Ternois. 

À la mi-course, Baptiste ESTADIEU (Honda) pointe 3 petites secondes derrière le trio de tête, il est suivi par Benoit TRICHARD (Honda), Johan WANG CHANG (Honda) et Baptiste VAUCHER (Honda). Ce dernier part à la faute et laisse Florian BARNIER (Honda) et Pierre VOLPATTI (Honda) se rapprocher dangereusement de WANG CHANG.

Devant, les esprits s’échauffent, MEUNIER prend le meilleur sur TRUEB à 5 tours de l’arrivée mais ce dernier réplique avec autorité 3 tours plus tard et montre qu’il est bien le patron de la catégorie en remportant sa 6ème victoire en 6 courses. ZIMMERMAN perd du terrain en fin de manche et assure sa place sur le podium devant ESTADIEU, 4ème. Pierre VOLPATTI, 5ème, a pris le meilleur sur WANG CHANG, 6ème, tandis que BARNIER et TRICHARD ont lâché prise en fin de course et se retrouvent plus loin dans le classement : dommage !

Au classement provisoire, Samuel TRUEB caracole en tête avec 153 points. Lucas MEUNIER est 2ème (96 points) et Baptiste ESTADIEU 3ème (64 points).

 

PROMOSPORT 400 : GIRARDET AU SOMMET

Auteur de la pole position sur sa Kawasaki n°70, Hugo GIRARDET domine un groupe composé de Lucas CLEMENT (Yamaha), Romain DORE (Yamaha), Jérôme HAZART (Yamaha), Mickael BOUSSEAU (Yamaha) et Gregory CARBONNEL (Yamaha).

Personne ne semble être en mesure de suivre le rythme imposé par le leader. La bataille fait rage entre CLEMENT et DORE, il est impossible de savoir qui des deux pilotes passera la ligne d’arrivée avant son adversaire. HAZART se retrouve seul en 4ème position après la chute de BOUSSEAU puis de CARBONNEL quelques tours plus tard. Le peloton fait alors face à Ilies BLANCHARD (KTM), pointé 11ème au 1er tour et à la représentante de la gent féminine, Steffie NAUD (Kawasaki) pointée, quant à elle, 12ème.

Après avoir mené la course et bouclé tous les tours en tête, GIRARDET s’impose sans opposition devant DORE qui a finalement pris le dessus sur CLEMENT, 3ème. Seul en 4ème position tout au long de la course, HAZART termine au pied du podium. Après une superbe remontée BLANCHARD s’immisce au 5ème rang, NAUD en fera de même pour terminer 6ème : une performance admirable pour la jeune femme de la catégorie !

Hugo GIRARDET (88 points) tient les rênes du classement provisoire devant Theo EISEN (52 points) et Romain DORE (44 points).

 

PROMOSPORT 125 

COURSE 1 : LES TEMPS CHRONOS ANNONCENT LA COULEUR…

Chute de pilote et drapeau rouge chez les petites cylindrées des Promosport au premier départ après 3 tours. À la deuxième extinction des feux, c’est Louis LAGRIVE (Suzuki) qui s’offre le holeshot devant son plus grand rival Loïc GOMBAUD (Suzuki) et l’autre pilote Suzuki Loris GRUAU. 

Déjà au coude à coude aux essais chronométrés, 1’10’’130 pour LAGRIVE et 1’10’’132 pour GOMBAUD, la bataille entre les 2 pilotes s’annonçait des plus passionnante. Chose promise, chose dû, les 2 leaders offrent un spectacle d’anthologie sur le circuit de Croix-en-Ternois avec d’indénombrables dépassements. À une petite seconde, Loris GRUAU est spectateur du duel sans pouvoir porter son attaque. Revanchard de la dernière étape, LAGRIVE remporte la course devant GOMBAUD au bout du suspense. GRUAU monte, quant à lui, sur la dernière marche du podium.

À noter, un groupe compact de 7 pilotes évolue à plus de 16 secondes du trio de tête. Enzo JIRACEK et Jefferson DELBOSC D (Yamaha) tirent finalement leur épingle du jeu et terminent respectivement aux 4ème et 5ème rangs.

COURSE 2 : GUIGNEBERT PROFITE DE LA SITUATION 

Coups de tonnerre sur la catégorie 125 ! Loïc GOMBAUD (Suzuki) se fait percuter pendant le tour de formation, sa moto est endommagée… Volontaire, il tente de prendre le départ de la course en vain puisqu’il s’accroche avec un autre pilote au 5ème tour… L’autre homme fort, Louis LAGRIVE (Suzuki), en tête, avait le champ libre mais il chute au deuxième tour sans pouvoir repartir.

Tout est donc permis pour le reste du plateau 125, chaque pilote peut espérer la victoire sans les 2 favoris. C’est Victor GUIGNEBERT (Suzuki) qui saisit sa chance et se place en première position. Rien n’est joué pour autant, Loris GRUAU (Suzuki), 2ème, est à l’affût tout comme Jefferson DELBOSC D (Yamaha) et Valentin BRULEY (Yamaha), respectivement 3ème et 4ème.

GUIGNEBERT profite de l’absence des leaders pour aller chercher la première victoire de sa jeune carrière. GRUAU et DELBOSC D complètent le podium. BRULEY se classe 4ème devant DELESTRE.

Louis LAGRIVE (107 points) conserve la première place du classement provisoire devant Loïc GOMBAUD (92 points) et Loris GRUAU (84 points).

  

PROMO SENIOR 

COURSE 1 : ULMANN AUTORITAIRE 

Dès les premiers hectomètres de course, Olivier ULMANN (Kawasaki) prend le contrôle sous la pression de Stéphane NEFF (Yamaha). Les 2 hommes semblent être en forme et prennent le large.

Derrière, le peloton s’organise, Emmanuel LENTAIGNE (Suzuki) emmène dans sa roue Jocelyn HARS (Kawasaki), James GUYON (Yamaha) et Ronan DODE (Yamaha). À la mi-course, GUYON fait une erreur et laisse sa place à DODE. Un tour plus tard, LENTAIGNE se rate au freinage et chute sans gravité, HARS n’en demandait pas tant et hérite de la 3ème position.

ULMANN assume son statut de leader jusqu’au bout pour aller chercher son premier podium et sa première victoire de la saison. Il résiste aux assauts d’un NEFF solide qui termine second. HARS conserve la troisième place et complète le podium. DODE finit 4ème avec 10 secondes d’avance sur GUYON, 5ème.

À noter, la 16ème place est à mettre au crédit de LENTAIGNE, le pilote de la Suzuki n°34 est reparti après avoir passé un long moment dans le bac à graviers.

COURSE 2 : NEFF UNE FOIS DE PLUS

Sous un soleil au zénith, Stéphane NEFF (Yamaha) prend le meilleur départ devant Emmanuel LENTAIGNE (Suzuki), Olivier ULMANN (Kawasaki) et Jocelyn HARS (Kawasaki).

Après quelques tours, LENTAIGNE tire tout droit dans le même virage qu’en première manche et termine dans le bac à graviers. Victorieux le matin, ULMANN prend la deuxième place et se lance à la poursuite de NEFF. Mais attention à Jocelyn HARS et Ronan DODE (Yamaha) qui se positionnent à quelques dixièmes d’ULMANN. 

NEFF gère sa course de bout en bout et termine en tête devant HARS et DODE respectivement 2ème et 3ème. ULMANN doit se contenter du pied du podium après avoir cédé aux attaques de HARS et DODE. Après son passage dans les graviers, LENTAIGNE complète le top 5.

Au provisoire, NEFF (139 points) engrange de gros points pour siéger en haut du classement devant ULMANN (79 points) et DODE (76 points).

 

PROMO DECOUVERTE 

COURSE 1 

Groupe A : JACQUEROD AU DESSUS DU LOT

François Xavier JAQUEROD (Kawasaki) n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires sous le soleil nordiste. Après avoir creusé un écart confortable, il l’emporte devant Torrys GUYOMARD (Kawasaki) et Nicolas ERHEL (Kawasaki). 

Groupe B : CAMUS – PORTE – CAMUS

Trois pilotes se sont rapidement échappés en tête de la course avec Nicolas PORTE (Yamaha) en chef de file mais c’est finalement Jean Charles CAMUS (Yamaha) qui s’impose et relègue PORTE en seconde position. L’autre membre de la famille CAMUS, Renaud (Yamaha) complète le podium.

COURSE 2 

Groupe A : GUYOMARD ENCORE

En tête de la course dans les premiers tours, Jean-Charles FAUVERGUES (Yamaha) doit se contenter de la dernière marche du podium sur son circuit. Torrys GUYOMARD (Kawasaki), victorieux à Carole, s’adjuge une nouvelle victoire juste devant Nicolas ERHEL (Kawasaki).

Groupe B : DANS UN ORDRE DIFFÉRENT

Pris dans l’étau des frères CAMUS en première manche, Nicolas PORTE (Yamaha) a fait l’effort dans la deuxième pour s’imposer devant Jean-Charles CAMUS (Yamaha) et Renaud CAMUS (Yamaha).

  

CALENDRIER

23/06 – 24/06 – Pau Arnos – Moto Club Pau Arnos
21/07 – 22/07 – Le Mans – ASM ACO 24H
04/08 – 05/08 – Magny-Cours – Moto Club de Nevers et de la Nièvre
18/08 – 19/08 – Alès – Alès Pôle Espoir
01/09 – 02/09 – Nogaro – ASM Armagnac

Commentaires

juil.
15:00
Le Loup-Garou 79120 LEZAY
oct.
15:00
Le Loup-Garou 79120 LEZAY